Bad North

Publié le par

Bad North est un exemple en matière de jeu minimaliste. Et pourtant, il ne lésine pas sur les genres ! RTS / Gestion avec une pincée de Rogue-lite pour enrober le tout et pouf, vous avez quelque chose d'inspiré. Disponible depuis 2018 sur un peu tout ce qui existe pour jouer à un jeu vidéo, l'équipe suédoise de Plausible Concept a récolté d'excellentes critiques concernant leur bébé.

Des débuts rustiques

Le concept est très simple. Vous devez défendre une série d'îles face à des Vikings. Pour cela, vous avez à votre disposition des troupes. D'abord, vous choisissez l'île à défendre. Ensuite, vous sélectionnez quelles troupes vont se battre. Puis vous placez stratégiquement vos troupes en fonction de ce qui vient vous attaquer et enfin, une fois la victoire accomplie, vous récoltez des pièces qui vous permettent d'améliorer vos troupes et de recommencer.

Et voilà une boucle de gameplay complète ! Rentrons un peu dans le détail :

Tout d'abord, à cette boucle vient se greffer un système de tours. Une sorte de raz-de-marée progresse au fur et à mesure que vous avancez. S'il embarque toutes les îles que vous avez défendues, c'est game over ! Pas très dangereux comme système au début, car la carte des îles est découpée de sorte à ce que votre avancée devance la progression du danger. Mais Bad North vous donne l'opportunité de prendre de la marge par rapport à ça, et ce n'est pas pour rien - on en parle plus bas.

Quant aux batailles, elles sont plutôt basiques au début. Le jeu prend le temps de vous faire appréhender les différentes typologies de terrain, les différentes troupes à affronter, le timing à respecter etc... De nouveaux Vikings feront leur apparition et il vous faudra expérimenter un peu pour comprendre comment triompher sans casser trop d'oeufs. N'oubliez pas que l'objectif de ces défenses est de vaincre toutes les troupes adverses et de conserver au moins une maison debout.

Certaines quêtes vous permettront d'avoir une troupe additionnelle ou d'obtenir un objet à utiliser.

Enfin, chaque maison correctement défendue vous rapportera entre 1 et 3 pièces d'or, qui serviront à améliorer vos troupes. Ces dernières peuvent avoir 3 classes : guerriers, archers, piquers. Les stratégies associées sont plutôt faciles à deviner, à vous d'en profiter au mieux. Chaque classe dispose aussi d'une compétence active à utiliser pendant les combats.

Maintenant que la base de ces mécaniques est posée, creusons un peu...

Viendez-y !
Un archipel bien fourni...

Un ensemble complexe

Plus le jeu va avancer, plus il va être difficile, et vous allez perdre des batailles. Ce sont donc ces moments où l'épée de Damoclès du raz-de-marée va vous rattraper. Maîtriser le rythme du jeu implique donc de prendre des risques au bon moment et de créer une marge qui sera utile dans le futur.

Car vous n'êtes pas obligé d'envoyer toutes vos unités dans une défense. Ce qui implique que vous pouvez faire plusieurs défenses par tour de jeu. Cela a deux avantages considérables : prendre la marge évoquée ci-dessus, et générer plus de revenus pour améliorer vos troupes. A la seule condition que vous arriviez à repousser les attaques avec moins d'unités...

Toutes les mécaniques basiques de Bad North, une fois qu'on les a comprises et maîtrisées, apportent un nouveau niveau de jeu. Où vos choix de batailles vont se faire sur du moyen/long terme. Parfois, une seule troupe de piquiers bien placée va venir à bout de tout un armada. Si cela signifie de sacrifier une maison un peu compliquée à protéger, ça reste une option valide.

La prise de risques est impérative, à vous de jauger le bon moment. Car la défaite est rude. La perte d'une unité va compromettre toute votre campagne. Il est possible de les faire fuir via un des bateaux de vos assaillants, ce qui sauvera la troupe, au détriment d'une île. Abandonner une île signifie la perte de toutes les troupes présentes sur cette dernière. Dur, hein ?

La courbe de progression de Bad North est probablement sa plus grande qualité. Toutes ses mécaniques, une fois associées, forment un maillage complexe et une excellente rejouabilité !

2 secondes avant la défaite...
Des piquiers, une colline et le tour est joué !

Gloire aux indies !

Bad North est un excellent jeu. Son gameplay est simple, mais frais, juste minimaliste comme on l'aime. Sa sobriété dans ses graphismes et dans sa bande-son sont justes, sans pour autant innover.

On pourrait lui reprocher une gestion des troupes un peu hasardeuse parfois, surtout quand on arrive aux niveaux compliqués. Perdre une troupe est vraiment préjudiciable et la perdre parce que ladite troupe a décidé que l'ennemi était un peu loin donc la flemme, c'est chiant. De même, si la caméra permet de tourner autour de l'île, ça ne suffit parfois pas à exploiter sa topographie et rend même la lecture compliquée.

Des défauts relativement minimes, face à la diversité de la génération procédurale qu'offre Bad North. D'autant que c'est un jeu qui s'apprécie pour ceux qui n'ont pas/plus trop le temps de jouer car en 30 minutes, on peut faire quelques défenses et avancer correctement dans sa campagne.

Et si vous n'êtes pas convaincu, il y a même une démo disponible. Des gens bien ces développeurs.

A bientôt pour un nouveau test vidéo-ludique !

Lupus

Galerie d'images

Fiche technique

Date de sortie : 16/11/2016
Genre : Action, Strategy, Simulation, Indie
Développeur : Raw Fury, Plausible concept
Éditeur : Raw Fury
Note RAWG : 3.65/5
Note Metacritic : 70/100
Plateformes : Android, Nintendo Switch, PC, PlayStation 4, Xbox One, iOS, macOS
Site internet : https://www.badnorth.com/

Via by RAWG API

   Retour