Beholder

Publié le par

Exécutez l'ordre 66 !

Sorti fin 2016, Beholder est un petit OVNI dans l'univers vidéo-ludique. Développé par le studio russe Alawar, vous incarnez Carl Stein, récemment placé à la gestion d'un immeuble et de ses appartements.

Seulement, cela se fait à un certain prix : vous êtes un haut fonctionnaire du gouvernement autoritaire en place, et votre mission "secondaire" est d'être les yeux et les oreilles de vos patrons du Ministère de l'Ordre.

Bienvenue dans un univers dystopique, où surveillance et délation sont vos meilleures amies !

Les rats vivent sous terre :p

Espionnage, dénonciation, une ambiance glauque et pesante. Aucun doute, on est bien dans un régime pas jojo qui fait pas envie ! Sauf que pour une fois, et bien on est du côté des méchants - ou gentils, ça dépend qui gagne.

Vous êtes donc le gestionnaire d'un immeuble et votre job est de vous assurer que toutes les personnes que vous hébergez soient bien sous tout rapport. Ce qui veut dire que si elles ne le sont pas, elles doivent être signalées aux autorités, qui prendront soin de faire ce qu'il se doit.

Ces autorités vont d'ailleurs vous donner des missions de surveillance. Il y a plusieurs types de missions, on peut vous demander de juste remplir un rapport sur un locataire, ce qu'il aime, ce qu'il possède, tout comme vous demander de le foutre dehors, pour le prétexte que vous voulez, tant qu'il est légal.

Pour se faire, vous allez espionner et fouiller dans leurs appartements quand ils s'absentent. Vous pouvez également poser des caméras pour scruter sans vous faire engueuler !

Il est possible également de faire des missions annexes, comme trouver des objets pour votre famille, pour répondre à un besoin plus ou moins urgent.

Engagez-vous qu'ils disaient, engagez-vous...

Les missions que vous réussissez vous rapportent deux types de monnaie : de l'argent et de la réputation. Les objets que vous achetez dans le jeu peuvent demander l'un ou l'autre. On obtient assez vite une bonne quantité des deux, nous garantissant suffisamment de ressources pour profiter de tous les mécanismes du jeu.

Beholder a également une seconde phase de jeu, qui consiste à jouer les agences immobilières, car on doit restaurer et retrouver un locataire dans les appartements qui sont vides, de votre fait ou non. A vous de trouver le meilleur locataire, qui vous causera le moins de soucis dans le futur.

Et bim, c'est reparti comme en 40 !

Beholder est un concept très intéressant. C'est un jeu peu complexe dans ses mécaniques, et pas vraiment dur dans les missions qu'il donne au joueur, mais on se laisse très facilement embringuer dans l'absurdité et l'horreur du système. J'ai même été un peu trop prompt à être enthousiaste quand mes processus d'exclusions se déroulaient exactement comme prévu !

Le seul bémol est que l'on tourne un peu vite en rond dans les missions. Tout s'obtient assez facilement, et les missions annexes sont trop simplistes pour vraiment renouveler ou complexifier l'expérience de jeu. Mais le studio a déjà monté un deuxième opus depuis le temps, et il sort cette semaine ! Nul doute qu'il résout ces petits défauts :)

A très vite pour un nouveau test !

Lupus

Obtenir Beholder

   Retour