Corsairs Gold

Publié le par Lupus

Par ma barbe ! Qu'est-ce donc que ceci ?

Corsairs Gold est un RTS naval sorti en 1999. Développé par Microïds, le studio qui est connu pour la licence des Syberia, Corsairs Gold est une pépite en matière de rétro-gaming. Il est notamment réputé pour ses mécaniques innovantes et son originalité, malgré l'âge d'or du RTS que l'on connaissait à l'époque.

Dans ce jeu, vous contrôlez un armada de navires Français, Anglais, Espagnols ou Hollandais, et votre objectif est simple : régner en maître sur les mers & océans. Soyez sans pitié, sabordez vos ennemis, abordez-les, pillez leurs comptoirs, bref, soyez un véritable Corsaire !

Deux armadas complètent cette diversité : les commerçants qui ne sont pas hostiles mais qui transportent ressources & or entre les principautés et les pirates, qui ne manquent jamais une opportunité de piquer ce même or.

Ohé du bâteau !

Le jeu propose 4 campagnes (pour chacune des nations), ainsi qu'un mode escarmouche pour vous amuser sans objectif. Comptez environ 10/15h par campagne, et on se retrouve avec une durée de vie plus que correcte, même 20 ans plus tard (bordel je suis vieux).
Dans chacune des campagnes, vous suivrez l'aventure d'un Corsaire particulier, emblématique de sa nation :

Jacques Cartier - France
Captain Blood - Royaume-Uni
Capitano Alvarès - Espagne
Von Lubeck - Hollande

Stratège tu seras, jeune matelot

Ça, pour gérer, il va falloir gérer ! Autant au début, on commence avec un petit navire donc ça va, mais dès qu'on atteint les 5/10 navires, tout commence à se complexifier.

Il existe un grand nombre de navires dans Corsairs Gold, qui ont chacun leurs avantages. Chaque bâtiment peut transporter un nombre de matelots différents, un nombre de canons, de munitions et de ressources différentes. Ils seront également plus ou moins solides et mobiles.

Mais la solidité de vos navires n'est pas la seule chose à prendre en compte ! Il y a aussi le vent, qui selon le type de navire, va plus ou moins vous compliquer la navigation. Partir à la poursuite d'un brigantin quand on a un galion n'est pas chose aisée !

Le combat naval est génialement conçu (même si un peu capricieux). Il existe deux façons d'appréhender les combats :

Tout d'abord, les boulets de canon. Il en existe 4 types, pour occasionner différents dégâts sur les ennemis (1999 les gars hein...), ainsi vous pouvez endommager la coque pour faire couler l'ennemi, les voiles pour le ralentir ou l'immobiliser, l'équipage avec de la mitraille, pour ensuite l'aborder.

PINTAAAAAAADE !

Puis vient l'abordage, qui lui aussi comprend deux modes : Automatique, et Manuel. En gros, en fonction des bâteaux engagés, le jeu va calculer une probabilité de gagner un abordage automatique. A noter que si votre Corsaire principal est engagé, vous devez aborder manuellement et s'il meurt, c'est Game Over.

L'abordage manuel se déroule comme un RTS classique, où vous contrôlez votre équipage sur le bateau. Vous avez les troufions, les lieutenants, et le capitaine (ou votre Corsaire). Organisez-vous pour triompher de l'adversaire, sachant qu'à partir d'un certain surnombre, un équipage sera démoralisé et voudra se rendre.

Petit défaut d'IA toutefois, ils sont stupides et ils vont attaquer par petits packs, vous permettant de gagner, même en étant en sous-nombre. Donc de manière générale, préférez l'abordage manuel et encerclez les ennemis.
Éventuellement, vous pouvez attaquer si vous prenez les grappins (qui permettent aux hommes de sauter sur l'autre navire - ce jeu est trop cool), vous pouvez surprendre le capitaine adverse qui sera en sous-effectif mais bon. La reddition est proposée à partir du moment où les stats sont à 80% de chances de victoire, cette reddition passe à 70% si le capitaine est mort.
A noter que les pirates ne se rendent JAMAIS et que l'ennemi dont le Corsaire principal est présent se rendront plus difficilement, voire pas du tout.

A l'abordaaage ! Par Toutatiiiiiis !

Vers la route des Indes !

Parce que combattre n'est pas que la seule chose à faire dans Corsairs Gold. Vous pouvez également utiliser le système économique de la région, pour convoyer des ressources entre vos comptoirs et les principautés (comptoirs commerciaux neutres). Chaque ressource a des coûts d'achat/vente différents selon les comptoirs, à vous de trouver où acheter et vendre pour en tirer profit.

-- photo commerce --

Toutes les principautés ont également une mécanique particulière : les espions. Vous pouvez acheter des espions pour qu'ils vous renseignent sur les bâtiments ennemis qui feront escale dans le coin. Une fois embarqué, vous pouvez voir ce que le navire voit, ainsi que le contenus de ses soutes ou l'état général de sa structure, ce qui vous confère un avantage pour le prendre par surprise.

Knowledge is power !

Et promoteur immobilier !

Et c'est pas fini ! En plus des combats et du commerce, il faut gérer des comptoirs ! C'est un peu sommaire toutefois, et c'est pas plus mal vu la quantité de choses présentes sur la carte.

Vous pouvez donc améliorer la cale sèche, la forteresse, la maison du gouverneur et le phare. Chaque bâtiment a 3 niveaux et chaque amélioration coûte un certain montant d'or.

La cale sèche permet de construire des bateaux plus puissants, la forteresse vous protège des attaques ennemis, la maison du gouverneur renforce le nombre d'hommes présents sur le comptoir et le phare éclaire la zone autour de celui-ci.
Tous peuvent être détruits par les attaques ennemis, une jauge de points de structure est indiquée quand le comptoir est sélectionné.

En plus des comptoirs, il est possible de s'attaquer à des "caches" de pirates. C'est pas hyper intéressant mais en soit, cela peut permettre de cacher quelques ressources et économies, en cas de coup dur. Elles sont assez difficiles à protéger cela dit, même si vous pouvez y mettre un sacré paquet d'hommes.

Négociations musclées

Les défauts de l'Ancien temps

Parce qu'il faut bien quelques défauts, Corsairs Gold est assez difficile à appréhender. Il existe peu de raccourcis, la gestion se faisant majoritairement à la souris. Cela rend très compliqué la gestion d'un grand nombre de navires et de combats.

Le pathfinding est également approximatif. Ne lancez pas trop de navires ensemble, ils risquent de se rentrer dedans et de se coincer entre eux. Oui oui, on parle bien de bateaux mais que voulez-vous.
Faut aussi faire gaffe à leur faire faire bien le contour des îles parce qu'ils peuvent tenter de prendre le chemin le plus direct, par la Terre, et donc - surprise - de s'arrêter devant une plage, avec des yeux de merlan frit.

Un défaut de l'époque également, l'IA est clairement débile. On en a déjà parlé lors de l'abordage manuel mais elle est aussi co-conne quand il s'agit de vous défier. C'est pas rare qu'ils débarquent à 2/3 navires, bien inférieurs à vos comptoirs, et qu'ils tentent de les prendre. Du gâteau pour vous, mais bon, aucun être humain s'y serait essayé.

Une de mes plus grosses déception, même si c'est logique, c'est que Corsairs ne soit qu'un jeu solo. Même rien qu'en LAN, ça serait trooooop bien !

Et ça s'installe comment ?

Rien de particulier. le système de GOG fonctionne extrèmement bien pour cela. Le site le propose en DRM Free, donc même s'il coûte rien, vous pouvez le filer aux copains, personne gueulera.

La seule chose à savoir est qu'il faut l'installer sur le disque C. Le répertoire par défaut est C:/Games, et vous devriez le laisser comme ça. Corsairs Gold n'est de toutes façons pas bien lourd.
A noter également que l'installation est "portable", vous pouvez donc copier le répertoire si vous avez chié l'installation, le coller sur votre disque C et le lancer directement avec l'executable prévu à cet effet. (Faudra rebouger la localisation du dossier dans GOG si vous passez par là mais Corsairs peut s'exécuter sans).

Puisque je n'ai pas grand chose de plus à dire, voilà la liste des raccourcis connus que j'utilise :

  • Alt+F4 > Sauvegarde rapide (oui je sais, c'est étrange mais bon)
  • Ctrl + 1 > Permet de faire des groupes d'unité (Fonctionne avec 2, 3 jusqu'à 9)

Un must have

Corsairs Gold est clairement un jeu à découvrir ou redécouvrir si vous êtes un amateur de RTS. Il intègre tellement de mécaniques super cools, que beaucoup de RTS récents n'intègrent pas par "minimalisme".
J'ai surtout l'impression que la prise de risque n'est pas recommandée et qu'il vaut mieux faire un Warcraft Like ou un Civ Like qu'un jeu original, mais bon.

Et j'ai zappé de vous dire tellement de trucs, des détails, mais les noms des bateaux sont inspirés de véritables navires, et on peut croiser Barbe Noire, le pirate Rackam, vous voguez dans les Caraïbes, dans l'océan Indien, autant de background renforçant l'immersion, pour un si "petit" jeu, c'est fou quoi.

Si vous connaissez d'autres RTS "Pirates", je suis preneur car le seul autre jeu correct dont je me souviens, c'est Sid Meier's Pirate, qui mériterait bien son article aussi.

En tout cas, Corsairs Gold, c'est 5€ maximum sur GOG (je l'ai eu à 1€...), ça vaut le coup, vous me remercierez plus tard :D

Souquez les artimons, hissez la grande voile et à très vite pour un nouveau test !

Lupus

Liens utiles & Sources

Comme d'habitude, la liste de mes sources et des liens utiles rien que pour vous :

   Retour