Dust : An Elysian Tail

Publié le

Aujourd'hui, on teste un RPG / Beat'em all du nom de Dust : An Elysian Tail, disponible dans le Humble Bundle de cette semaine. A lui seul, ce jeu rend le bundle intéressant en fait, et je vais vous dire pourquoi plus loin.

L'essentiel

Editeur : Microsoft
Développeur : Humble Hearts
Site officiel : http://www.elysiantail.com/
Date de sortie : 25 mai 2013
Plate formes : PC / MAC / Xbox360
Steam : http://store.steampowered.com/app/236090/

I. Présentation

Dust : An Elysian Tail est un coup de coeur, une création génial qui a été élue gagnante du Microsoft Dream.Build.Play de 2009. Inspiré du jeu Muramasa, ce jeu nous plante dans un conte de fées alliant actions frénétiques, histoire épique et une patte graphique très soignée.

Couplant le type de jeu RPG avec un Beat'em All, le rythme est intense, la difficulté est maléable, tout est fait pour conquérir le joueur avide d'action et d'aventure. 

II. Gameplay

AAAAAAAH Une épée qui parle ! Epée qui ressemble à une keyblade d'ailleurs, j'ai beaucoup aimé.

Bref, une fois le jeu commencé, vous recevez une mystérieuse épée qui vous explique que votre destinée est ailleurs, un peu plus loin sur la droite de votre écran. 
Elle est accompagnée d'une petite fée TROP KAWAI, du nom de Fidget, qui en fait un gros troll, passant son temps à se moquer de vous et à vous mettre dans des situations génantes, mais comme c'est une créature inspirée du pays du Soleil Levant, ça passe super bien !

Après quelques discussions autour du scénario du jeu, on rentre dans un tutoriel scénarisé nous enseignant différentes stratégies de combat, combos, utilisation de Fridget, parades. Le système de combat est très simple, très classique, mais bien réalisé. C'est nerveux, rythmé, frénétique même si le tout n'est pas bien difficile - au début en tout cas.

Chaque ennemi tué vous rapporte de l'XP, augmentant ainsi votre niveau, comme dans tout bon RPG qui se respecte. On distinguera compétences et statistiques. Les compétences se trouvent sur la carte, sous formes de boules lumineuses. L'épée vous explique comment utiliser la compétence une fois celle-ci obtenue.
Les statistiques sont à déterminer à chaque montée de level, vous ajoutez un point dans la statistique qui vous plaît  et on repart. Classique mais bien fait.

Les ennemis se rechargent à chaque chargement de plateau, ce qui vous permet de farmer l'expérience et ainsi débloquer certains plateaux plus difficiles. Cela décroit la difficulté, c'est un peu dommage mais bon.

Lorsque vous tuez des ennemis, vous lootez des pièces d'armure ou des matériaux vous permettant de crafter des pièces d'armures. C'est assez intéressant, même si la fonctionnalité ne devient qu'un gadget car vous n'avez pas vraiment besoin d'optimiser votre équipement pour avancer dans l'aventure.
Il est possible aussi de trouver des coffres, que l'on ouvre avec des clefs et un petit système de crochetage s'approchant d'un mini-QTE qui rajoute un tout petit peu de challenge, valorisant ainsi les clés trouvées sur la carte.

Les objets trouvés sont vendables auprès des marchands du jeu - le premier marchand ressemble à un Jawa d'ailleurs, c'est marrant. Les marchands vous fournissent des matériaux ou pièces d'armure moyennant finances trouvées sur la carte. Un petit bonus est donné si vous fournissez au marchand un matériau d'artisanat non disponible dans le catalogue, le rendant disponible dans le futur auprès des autres marchands.

III. Impressions

C'est chouette. Vraiment. La patte graphique est très très soignée, c'est féerique, c'est beau, la musique est bien faite, les conversations avec Fidget et l'épée sont drôles, le scénario est intéressant, même s'il est classique. Bref, le jeu est très réussi.

J'ai accroché directement au personnage de Dust, sa destinée étant de retrouver son passé et d'avancer pour cela, on ne se prend pas le chou, nous permettant ainsi de nous concentrer sur l'epicness des combats.
Le rythme des combats est vraiment bien nivelé. Entre la quantité de sous-fifres à dégommer, des mini-boss qui demandent un peu plus de tactique et des vrais boss, tout est là pour faire plaisir !

Quelques défauts toutefois, rien de bien chiant mais il en faut bien :

  • Le mode de difficulté n'est pas très important, car il vous suffira de farmer l'expérience pour réduire la difficulté.
  • La connexion des marchands est "évidente" mais elle rend l'accès aux matériaux trop aisé.
  • Le système de crochetage aurait pu être amélioré. On n'a qu'un gadget qui fait office de formalité plutôt qu'un réel défi.
  • Il est possible d'optimiser son équipement, mais c'est un peu trop facultatif.
  • Peut-être pas assez d'innovation, mais ce serait vraiment exigeant de ma part de lui en vouloir pour ça.

Bref, un très bon jeu de plus à ajouter à la liste de ceux à terminer ! Il vaut vraiment le coup et je vous le recommande vivement, via le bundle de cette semaine, disponible à l'adresse : https://www.humblebundle.com/

Articlé rédigé par Lupus

   Retour