Planetbase

Publié le

Le rendu de l'Unreal Engine... Myah !

Planetbase est un jeu de colonisation spatiale développé et édité par le studio Madruga Works. Il s'agit d'ailleurs de leur premier jeu. Ledit jeu est ouvert au Steam Workshop, ce qui assurera une assez bonne durée de vie à ce jeu assez court.

Votre objectif sera de faire survivre et surtout de développer votre colonie sur des planètes de plus en plus hostiles. Il va falloir redoubler de prudence et trouver les bons compromis entre développements et réserves, car tout peut partir en vrille en seulement quelques minutes de jeu !

Trêves de carabistouilles, et rentrons un peu plus dans le vif du sujet.

Interface et design minimalistes

Premier point, ce jeu est très simple à prendre en main, mais il n'est pas simpliste. Son interface épurée se comprend sans passer par la case "Tutoriel" et il n'y a pas assez de possibilités de constructions pour se perdre dans le jeu de toutes façons.

En parlant du tutoriel, il est bien évidemment recommandé de le faire, ne serait-ce que pour comprendre les mécanismes assez originaux du placement libre des bâtiments (la majorité des jeux de gestion ont une grille de construction, alors que là, elle est plus abstraite).
Les constructions sont séparées en deux catégories, les "intérieures" et les "extérieures". Les intérieures nécessiteront un SAS pour y accéder, et les autres sont accessibles librement, tant que vos colons sont équipés de leur combinaison.
Le second bouton de l'interface vous permettra d'accéder à des stats, afin de checker le bon déroulement de votre développement, ou d'anticiper une éventuelle pénurie.
Vous pourrez également configurer certains seuils, que l'on abordera plus tard.

Pour revenir sur la grille, c'est mon premier point "négatif" sur ce jeu. Une grille permet d'anticiper à l'avance les futures constructions, car la majorité des bâtiments auront une taille définie et vous pouvez alors construire tout, durablement, sans avoir à péter votre ville à chaque fois.
Dans Planetbase, le souci est que la grille est très abstraite. Vous devez positionner les bâtiments proches les uns des autres afin d'établir des connexions entre lesdits bâtiments. Mais comme il n'y a pas de grille, rien ne vous indique si l'espace que vous avez laissé entre deux bâtiments sera trop fin ou trop large pour y prévoir un autre bâtiment dans le futur, si ce n'est votre œil et votre expérience de jeu (ce qui pose souci pour appréhender...)
Etant donné que les bâtiments doivent être connectés entre eux, par le biais de tunnels pour les intérieurs, et câbles pour les extérieurs, détruire un bâtiment est très complexe et tout choix est plus ou moins irréversible.

Si "négatif" est entre guillemets, c'est parce que c'est une volonté des développeurs, et pas un défaut ou un manque. Ils ont clairement voulus représenter la complexité de construire une base dans l'espace, mais à mon sens, il y a moyen d'allier les deux sans avoir à jouer les constructions au pif :)

Un petit mot pour le design, que je trouve correct. Il s'inscrit bien dans la tendance minimaliste du moment et vieillira correctement. Ce n'est généralement pas un point très attendu dans les jeux de gestion mais c'est toujours bien d'avoir un design correct devant les yeux.

Ressources et bâtiments

Uh. Glauque.

Comme indiqué plus haut, vous n'allez pas bien vous perdre si vous êtes un habitué des jeux de gestion. Probable même que vous vous ennuyiez car mis à part les quelques premiers jours où tout est à faire, vous aurez très vite fait de monter une base efficace et adaptée à la planète sans difficultés.

Le choix de la planète donne un peu trop d'indices quant à ce qui nous attend, ce qui est - certes - réaliste, car on ne colonise pas une planète sans savoir où on fout les pieds, mais cela simplifie énormément la gestion. On ne passe pas par la case "appréhension de l'environnement" comme on pourrait le faire.

La majorité des bâtiments sont indépendants, les chaînes de productions sont courtes, voire inexistantes et se résument à "matière première" > "produit final". Les éléments les plus complexes vous demanderont 3/4 items mais leur production est tellement ponctuelle que ça ne vous fera jamais boiter.
Un des aspects que j'ai apprécié au début, c'était la possibilité d'ajuster l'intérieur de mes bâtiments pour les spécialiser, mais encore une fois, la pauvreté dans la diversité des équipements font que vous répétez les mêmes patterns encore et encore.

Un point positif cependant, la survie et la gestion des ressources est bien présente car c'est assez long de produire des ressources, même basiques et donc une pénurie vous place assez vite en PLS. Surtout au niveau de l'électricité et de la nourriture.

L'IA du chamallow

Tout comme le reste du jeu, l'IA paraît assez molle, tant qu'on a pas assimilé la volonté des créateurs de Planetbase.

En effet, vous ne pouvez pas vraiment gérer les comportements de vos colons. Il est possible d'assigner une priorité sur la construction d'un bâtiment, ou sur la production présente dans un bâtiment, mais c'est tout. Pas de "niveau" de priorité, juste "Faites ça avant le reste", et roulez jeunesse.
C'est assez frustrant car certains ingénieurs vont glander à côté d'un bâtiment qu'ils pourraient construire, mais comme la tâche a été assignée à Albert, qui était à l'autre bout de la base, et bien Marcel l'ingénieur continuera de regarder le chantier, accompagné de son poil dans la main.

Cette situation peut parfois vous faire perdre plus que du temps, car nos amis ont des comportements quelque peu suicidaires car quand une pénurie d'électricité pointe le bout de son nez, et que vous avez lancé LE bâtiment qui peut l'éviter, et bien nos amis vont préférer aller se reposer, parce que leur barre de sommeil est à un peu moins de 60%, et ce malgré l'ordre de priorité sur le bâtiment. Quite à se réveiller avec un générateur d'oxygène en rade.

On perd un peu en réalisme mais cela m'amène à mon dernier point.

Anticipez !

Après plusieurs heures de jeu, on peut se rendre compte de la volonté des développeurs dans leur façon d'aborder la colonisation spatiale.

Un maître mot : l'anticipation.

Tous les défauts que j'ai cité ci-dessus peuvent être palliés avec un tout petit peu d'anticipation et c'est probablement ce que les développeurs attendent de nous, en tant que conquérants de l'espace. De se secouer la citrouille pour parer à toute éventualité, à prévoir suffisamment d'énergie, peu importe les éruptions solaires ou tempêtes de sables et bien d'autres remuages de méninges pour éviter des déboires aux habitants de l'outre Terre.

Il est disponible en général autour des 20 euros, et je pense qu'il les vaut, même s'il m'a fallu un Bundle pour me le procurer.

Je vous recommande également de lire cette page car elle contient toutes les informations utiles pour bien démarrer sa base :)

 

Je vous dis à très bientôt pour de nouveaux contenus !

   Retour