Shadow of the Tomb Raider

Publié le par

Les Mayas avaient prédit ce 3ème épisode...

On ne demande pas grand chose à un Tomb Raider, si ce n'est un bon équilibrage entre plateformes, actions et paysages à explorer. Même si globalement, Rise of the Tomb Raider n'était pas mauvais, on lui a reproché son côté ultra-bourrin qui fait tâche dans la saga.

Dans Shadow of the Tomb Raider, le compromis est bien meilleur. L'ambiance visuelle et sonore est excellente, et le ratio entre exploration, puzzles et scènes d'action est bien plus cohérent. Le rendu des lumières est très réussi ce qui donne un bon contraste global. Petit bémol sur les zones "inutiles" qui ont été bâclées. L'eau dans les rivières en contre-bas des falaises est mal texturée, et même si ce n'est pas important pour le gameplay, c'est quand même dommage.

Eidos a encore amélioré sa motion-capture sur les acteurs, donnant une bonne précision dans les mouvements et dans les expressions faciales. Lara est bien plus réaliste, tant sur le plan physique qu'émotionnel.

Enfin, on notera aussi le beau travail effectué sur le level-design, jouant beaucoup dans l'immersion globale du jeu. En effet, les distances à parcourir sont suffisantes pour donner une sensation de réalisme sans pour autant être répétitifs. On déplorera toutefois l'absence d'un monde ouvert au profit d'un couloir avec quelques embranchements optionnels que l'on évoquera plus bas.

Hello Kitty Kitty !

Cependant, l'aspect visuel est basiquement la seule chose ayant évoluée depuis les deux derniers opus. Le gameplay, bien qu'affiné, reste le même, avec ses phases d'actions et d'escalade. La prise en main reste très simple, on appréciera le fait que Lara ne chougne plus à chaque mouvement. C'était chiant :D

Comme on l'a dit plus haut, le jeu est mieux équilibré entre ses différentes phases de gameplay. On appréciera ne pas avoir à défourailler une 20aine d'ennemis par niveau de jeu. Lara est une aventurière, une exploratrice, pas John Rambo. Même si je trouve qu'elle est encore trop prompt à trucider tout adversaire, faute d'options disponibles.

Shadow of the Tomb Raider reste moins sanguin, les phases d'action se résume à une bête un peu coriace, faisant office de mini-boss de zone. Au moins, cela apporte un peu de challenge, qualité > quantité.  Et les ennemis "humains" sont ici pour une raison, à un objectif justifié par le scénario, et non pour servir de cible mouvante.

Toutefois... Ils restent bêtes. Et c'est dommage car cela fait toute une trilogie sans avancée significative de l'IA. Certains ennemis sont scriptés pour être vaguement plus enclins à vous chercher, mais globalement, ils sont limités.  On nous avait vendu une discrétion travaillée et utile, mais il n'en est rien. Le système est basique et la stupidité des ennemis fait qu'il n'y a aucune satisfaction à réussir à passer discrètement devant eux.

Surprise Maddafakka !

On retrouve également le même système de checkpoints / pauses, où l'on peut voyager rapidement d'un point à l'autre, modifier son équipements, améliorer ses compétences. On a pas vraiment d'intérêt à revenir à un point précédent, mis à part pour faire un puzzle optionnel  vu la progression linéaire du jeu. L'arbre de compétences est comme à son habitude, un non-sens. Il n'est là que parce que Far Cry ou Uncharted l'a fait, mais il n'est pas équilibré, et pas nécessaire.

Parlons un peu de l'histoire : le scénario est pas vraiment ouf, on réaffronte les mêmes antagonistes, mais sans renouvellement. C'est toujours "arrêter une menace X" avec des ennemis et des puzzles. Même si c'est dans la lignée de la trilogie, un peu d'innovation dans l'histoire aurait pas été de refus. Jonah est toujours sympathique, mais il sert à rien dans le gameplay, et il est toujours là. Du coup, pour pas être un boulet, il fait jamais d'erreurs, jamais de conneries, c'est bof pour l'immersion.
Il y a bien des sortes de villages/hubs, avec des personnages secondaires plus ou moins charismatiques mais ça manque là encore de profondeur. L'idée semble d'être plus de rajouter des heures de jeu que de développer réellement quelque chose.

Les puzzles obligatoires sont assez simples, pour ne pas poser de problème dans l'avancement de la trame principale, mais on appréciera la difficulté de ceux qui sont optionnels. Plus durs, plus rigoureux, mais bien plus intéressants. On y retrouve des pièges, des créatures, des vrais parcours d'escaladeurs, et on est pas pris par la main ce qui est appréciable.

Un des deux hubs habités du jeu

En conclusion de cet article, et de cette trilogie, c'est un dernier opus plutôt décevant. Pas dans sa totalité évidemment, j'ai apprécié l'immersion, et les éléments de background destinés à donner davantage d'informations sur la personnalité de Lara Croft. On revient au manoir des Croft à un moment, où on incarne une jeune Lara, complètement téméraire, et c'est plutôt bien vu de leur part.

Mais cela manque drastiquement de profondeur. L'espoir était là quand ils ont redémarré la série, avec un nouveau concept, bien entamé par le premier opus. Mais maintenant qu'on a l'ensemble, il faut se rendre à l'évidence que Eidos n'a pas su innover et se voit constamment comparé aux Far Cry et Uncharted, qui assument pleinement leur gameplay et leurs histoires.

Ne vous y trompez pas, le jeu n'est pas mauvais en soi. Il n'est cependant pas digne de son héroïne selon moi. La saga Tomb Raider a apporté tellement de choses au genre du plateforming et de l'aventure. C'est dommage de les voir reléguer à des copies d'autres jeux, sortis après, et qui ont su tirer avantage des nouveaux moteurs graphiques et physiques. Surtout qu'avec des opus plus légers, comme Lara Croft Go, la licence montre encore un certain potentiel !

A bientôt pour un nouveau test :)

Lupus

   Retour