Steam Neo Fest 2022 #01

Publié le par

Ce qui va devenir un rendez-vous annuel, voilà ma sélection de démos pour le Steam Néo Fest ! Découverts en live ou non, je vous fais à chaque fois un petit résumé de ce que j'ai trouvé bien ou moins bien. L'originalité cette année est que ce travail ne sera pas fait seul car Cekter a aussi mis sa main dans le cambouis !

Pour le live, vous pouvez vous tenir informé sur nos chaines : https://www.twitch.tv/cekterdown & https://www.twitch.tv/lupusvii/

The Netrunner Awakening

The Netrunner Awakening

Petit runner en vue FPS rempli de néons et de trucs du futur, The Netrunner Awakening propose un challenge intéressant mais pas encore tout à fait au point.

Le jeu nous permet de courir, de sauter, de grimper et de faire des trucs épiques réservés au parkour. Outre mon appréhension approximative des fast FPS, je trouve surtout qu'on a du mal à manipuler notre protagoniste avec précision et ça rend la course épique frustrante.

Toutefois, la progression du jeu se montre un peu originale, en associant les séquences de gameplay à des hacks. Ceux-ci nous permettent d'obtenir des indices pour deviner le mot de passe, et d'accéder à la suite du jeu.

Voir la page Steam

Silt

Silt

Vous avez aimé Limbo ? Ce petit jeu en noir & blanc où vous passiez votre temps à fuir des trucs qui voulaient vous bouffer ? Et bien parfait, Silt est là !

Sauf que c'est dans l'eau, avec tout ce qui s'ensuit en termes de contrôles et d'inertie. La progression dans Silt est classique, on avance de scène en scène, dans une DA Burtonienne travaillée.

La particularité de Silt est que notre héros peut prendre possession des créatures environnantes et utiliser leurs capacités pour résoudre les puzzles. Est-ce que ça suffit à en faire un bon jeu ? A vous de juger.

Voir la page Steam

The Wandering Village

The Wandering Village

Ah ! Un jeu de gestion ! Et qu'il est joli en plus, impossible que cela se finisse mal !

La multitude de points d'exclamation vendront peut-être la mèche mais ça se finit dans le sang et les larmes. Sous ses mignonnes apparences (quelle est belle cette DA), The Wandering Village est super dur ! J'adore le concept de la créature qui se déplace, avec notre village sur son dos. C'est un excellent prétexte pour faire évoluer les difficultés environnementales et les ressources à exploiter. Et c'est clairement un jeu que j'attends avec impatience, prévu pour cet été au plus tard !

Voir la page Steam

Abriss

Abriss

Le plaisir de la destruction est une chose incroyable. Surtout dans un jeu physiqué ! Dans Abriss, qui veut dire "Démolition" dans la langue de Goethe, l'objectif est de casser des bâtiments avec des blocs placés à l'avance.

Voilà, tout simplement. On retrouve une progression similaire aux jeux du genre : plus de blocs pour casser des trucs de plus en plus complexes au fil des missions. Je trouve la démo un poil légère sur le tutoriel car - c'est peut-être moi là encore - j'ai beaucoup du mal à diriger mes blocs vers les trucs à détruire.

A suivre pour les amateurs de Besiege et autres défouloirs numériques !

Voir la page Steam

The Serpent Rogue

The Serpent Rogue

Jeu d'action-aventure où on explore un univers médiéval-fantastique et c'est le bingo des mots qu'on voit dans les descriptions des jeux Steam depuis un certain temps !

Toutefois, The Serpent Rogue propose d'incarner un homme de science, avec son masque "Peste Noire". Son objectif est de débarrasser le monde de la corruption, à l'aide de l'alchimie et de créatures sauvages.

Ma foi, ça se prend bien en main, c'est sympa le temps de la démo, à voir sur la durée ?

Voir la page Steam

Pharaoh: A new Era

Pharaoh: A new Era

Ah le pouvoir de la nostalgie. Si vous avez connu l'époque des jeux Sierra des années 2000 (Pharaon, Caesar...), vous savez de quoi je parle.

Pharaoh: A new Era ne propose rien de plus qu'une jolie interface et un joli skin. Pour le reste, c'est très très fidèle au matériau d'origine. La preuve, j'ai passé 1h sur la démo sans m'en rendre compte. Comme quoi, pas forcément besoin d'innover pour que ça marche bien !

Voir la page Steam

Pandemic Train

Pandemic Train

Ma première vraie déception de cette série. En voyant ce jeu, qui me présente une sorte de cross-over entre This War of Mine et The Last Stand: Aftermath, j'étais hypé ! Et c'est la douche froide.

Le principe, c'est que vous voyagez à bord d'un train. Vous faites des haltes pour collecter des ressources nécessaires à la survie. Vous pouvez améliorer votre train avec des établis pour crafter des trucs, et vous vous battez contre des gens dans les stations pour récupérer des ressources de base à usiner dans ces établis.

Concept de base intriguant, réalisation exécrable. Le gameplay est inintéressant car tout va dépendre de votre capacité à collecter des ressources dans des phases d'action molles du bulbe, quand elles ne sont pas pourries par une caméra aux fraises.. Passez votre chemin.

Voir la page Steam

The Tribe Must Survive

The Tribe Must Survive

Un croisement entre jeu de gestion et jeu de survie, The Tribe Must Survive propose un challenge rappelant quelque peu celui de Don't Starve.

En effet, votre principal ennemi sont les ténèbres, qui ne manqueront pas de happer vos gens. Sauf que pour récupérer des ressources, vous développer et reconstruire la tribu, il faudra s'aventurer dans ces ténèbres ! La difficulté sera de jongler entre développement et stabilité pour éviter les émeutes.

La démo m'a bien plu, même si elle n'inclue pas tous les concepts de civilisation à rebâtir, et j'ai hâte de voir la suite.

Voir la page Steam

They are Coming!

They are Coming!

D'habitude, les hordes de zombie, je les défonce, je les aide pas à grandir ! Et bien c'est pourtant tout le concept de They are Coming!

Le concept est méga simple : vous devez terminer un scénario en obtenant le meilleur score possible. Cela passe par le nombre de zombies dans votre meute, le temps mis à résoudre le scénario etc... Comme d'hab, vous transformez un humain en zombie en lui "marchant" dessus. Plus votre meute est grande, plus c'est facile d'attraper des âmes innocentes.

C'est rigolo, ça défoule et ça ne sera surement pas très cher :D

Voir la page Steam

Cynthia: Hidden in the Moonshadow

Cynthia: Hidden in the Moonshadow

Bon, c'est le premier vrai coup de gueule. Cynthia: Hidden in the Moonshadow propose une DA très "Zeldaesque", une aventurière qui doit résoudre des puzzles et jouer de stratagèmes pour avancer sans se faire repérer par ses ennemis.

Et vient le drame : la caméra tourne, et on peut voir une poitrine digne d'un Dead or Alive. Bien que seul développeur de son équipe et responsable de toute décision artistique, son créateur a trouvé pertinent d'animer la poitrine de sa protagoniste. Inutile à son intrigue, on se doute que ce choix n'est que racoleur, et ça m'indigne.

Donc même si ses mécaniques pourraient être intéressantes, je vous invite à passer votre chemin sur la démarche douteuse de ce titre.

Voir la page Steam

Gibbon: Beyond the Trees

Gibbon: Beyond the Trees

Jeu de plateforme en scrolling horizontal, Gibbon nous met dans la peau d’un Gibbon (incroyable) qui doit basiquement sauter de branche en branche pour avancer dans le niveau et l’histoire.

Présenté comme cela ça n’ a rien de franchement palpitant et pourtant Gibbon fait partie de ces jeux concept qui sauront vous accrocher de nombreuses heures pour peu que vous adhériez au propos initial et au gameplay. En effet, vous n’aurez besoin que de deux ou trois boutons pour vous accrocher, sauter et glisser entre les arbres. Votre personnage avançant de lui-même comme dans un runner classique.

Dénué de toute interface et racontant son histoire à travers le gameplay, Gibbon développera assez rapidement des thèmes difficiles sur la déforestation, la perte et le deuil. Un jeu bien plus profond que ses graphismes superbes mais naïfs, ou que ses contrôles basiques (quoique pas si évidents), ne laissaient entrevoir de prime abord. Ce n’est pas forcément un jeu qui plaira à tout le monde, et qui n’aura peut-être pas un grande rejouabilité, c’est pour cela que je conseillerai plutôt de l’essayer dans de le cadre d’un abonnement à un service de jeux de type Gamepass ou Apple Play.

Cekter

Voir la page Steam

Puzzles for Clef

Puzzles for Clef

Un autre petit jeu d'aventure mignon à se mettre sous la dent. On y incarne Clef, une petite lapine qui arpente l'île de ses ancêtres pour y résoudre une chasse aux trésor orchestrée par sa soeur Crès. L'objectif de Puzzles for Clef est de découvrir l'héritage de la famille de Clef, au fil des puzzles à résoudre.

Le principal souci qu'on a constaté avec Clef est qu'il est très verbeux pour un jeu qui s'adresse visiblement à un public plutôt jeune à priori. Ce que je veux dire par là, c'est que ses mécaniques ne sont pas à la hauteur de sa DA absolument magnifique. Un décalage se créé entre ce qu'on voit et ce qu'on doit faire. Beaucoup d'allers-retours inintéressants et de répétitions de texte, surtout que ceux-ci ne sont pas mis en scène.

Cela dit, le jeu sort en 2023 donc il a encore le temps d'évoluer !

Voir la page Steam

Shattered Pixel Dungeon

Shattered Pixel Dungeon

Rogue-like en pixel art (comme son nom l’indique), il propose une alternative colorée et détaillée de son vénérable ancêtre. Il en reprend pourtant les mécaniques aujourd’hui bien connues, mais il rend l’ensemble plus digeste et moins rebutant.

Quelques excellentes trouvailles comme une gestion efficace de l’inventaire ou une demande de confirmation avant de se jeter dans un trou (ça parait idiot, mais ça change tout !), ainsi qu’un pixel art lisible et agréable, en font un jeu à surveiller de près pour un peu que vous soyez amateur du genre.

Cekter

Voir la page Steam

Minimal Dungeon RPG

Minimal Dungeon RPG

Chose issue tout droit des esprits malades de certains concepteurs de jeux qui pensent qu’il suffit de nous faire cliquer comme des teubés sur un écran pour nous donner l’impression de jouer (et malheureusement, ils ont raison), voici Minimal Dungeon RPG.

Pas de graphisme, des dalles colorées avec marqué “explorer”, “monstre” ou “trésor” sur lesquelles il suffit de cliquer frénétiquement pour remplir un jauge. Des points à répartir pour nous donner l’impression de participer, des sons de machines à sous pour exciter les gamblers et c’est à peu près tout. Ah si, un texte écrit avec les pieds pour faire croire à un semblant d’aventure. Jeu mobile (ça alors ?!) avec achats in game (quelle surprise !) qui a déjà trouvé son public. Mon conseil : touchez pas à ça, même avec un bâton.

Cekter

Voir la page Steam

A Tale of paper

A Tale of paper

Autre jeu, autre ambiance pour ce puzzle-plateformes 3D où nous contrôlons un petit personnage magique fait de papier. Un origami qui a pris vie et que nous devrons diriger à travers différents décors issus de notre quotidien.

Lorgnant du côté de Little Nightmares, A Tale of Paper reprend aussi les codes maintenant bien connus de ces jeux qui prétextent le changement de perspective pour nous faire vivre des aventures dans un familier devenu autre. Ainsi un de nos premier ennemi à éviter sera un aspirateur-robot qui sera sans pitié pour notre pauvre carcasse de papier. L’eau sera également une grande source de danger puisqu’elle nous sera, bien entendu, mortelle. Heureusement des pouvoirs seront déblocables au fur et à mesure de notre progression et nous permettrons de passer outre les obstacles. Là encore, et même si on s’en doutait fortement vu le titre du jeu et la nature de notre héros, ce sont les pliages (grenouille, boule de papier, etc.) appris dans des livres trouvés ici et là, qui nous donnerons de nouvelles capacités. Intéressant, agréable et à la prise en main irréprochable, A Tale of Paper est lui aussi un titre à surveiller.

Cekter

Voir la page Steam

FAR: Changing Tides

FAR: Changing Tides

Dernière démo testée et véritable claque, Far est à priori la suite d’un autre jeu éponyme qui nous plaçait aux commandes d’un sous-marin. Changement de profondeur pour celui-ci, puisque nous voici au prise avec un truc flottant à voile (je n’ai pas d’autres mots) que nous devront faire avancer au fil de l’eau dans un scrolling horizontal de toute beauté. Nous dirigeons notre petit personnage qui dirige le “bateau”, basiquement en poussant des trucs et en tirant des machins. De la gestion du mat qu’il faut parfois replier au bon moment, la voilà qu’il faut tendre au bon moment, et les obstacles qui viennent parsemer notre parcours, notre périple sera mouvementé. Là encore, pas d’interface lourde venant vous rappeler que vous êtes dans un jeu vidéo mais au contraire une narration toute en douceur, servie par des graphismes somptueux. Une expérience prenante et maîtrisée. Un immense oui.

Cekter

Voir la page Steam

   Retour